Historique

Aventures Vocales…

Depuis 2012, la Chorale Universitaire de Bourgogne a développé le projet Aventures Vocales. Le but : de mieux évoquer le travail que les choristes y effectuent. En effet, chaque année est l’occasion pour les choristes amateurs ou expérimentés de se former au chant. Et ceci grâce à notre chef de chœur, Frédérique Magnien, et à des intervenants occasionnels qui sont des professionnels de différents aspects de la technique vocale. Cette formation incite les choristes volontaires à s’engager dans des chants à un par voix ou des solis. Cette expérience leur donnent l’occasion de s’assumer et de progresser rapidement. D’autre part, ce travail de recherche vocale est poursuivi par l’élaboration d’une mise en espace adaptée qui favorise le chant et son interprétation. Cette dimension de recherche et de formation permet aux choristes de trouver une cohésion, qui permet à la fois l’efficacité et la convivialité.

Quelques souvenirs…

Durant les années précédentes, la formation a été centrée sur l’aspect stylistiqueBaroqueries à la cour ! , en 2009-2010 avec l’ensemble « La Salamandre », dirigé par Benoit Tainturier. Et thématique : programmes Guerre et Paix , en 2010-2011, La Ronde des saisons , en 2011-2012 et Virevoltes , sur le thème de la danse en 2012-2013. L’année 2013-2014 a été l’occasion de travailler autour de l’œuvre Didon et Enée, de Purcell, avec le programme Têtes de bois & Cœurs de Pierre . En 2014-2015, autour du programme Le Cru et le Cuit , nous avons chanté le goût, le vin et les climats de Bourgogne. Entre 2015 et 2016, nous vous avons invité au voyage en chantant l’appel du large et les différentes destinations possibles. Puis en 2016-2017, nous vous avons parlé d’illusions et de réalités avec l’aide d’un prestidigitateur… Enfin en 2017-2018, notre programme « Women in Love » a présenté la palette des sentiments amoureux !

                

Notre philosophie

En 40 ans de présence sur le campus, la Chorale Universitaire de Bourgogne évite toute spécialisation dans un genre musical particulier. Bien au contraire, les chefs de choeur ont le souci d’aborder des oeuvres de styles, de genres et d’époques différents.

Régulièrement, nous faisons appel à des intervenants extérieurs pour former les choristes. Nous faisons ainsi des acquisitions fondamentales qui permettent le « sonner ensemble ». Elles aident chaque chanteur à faire le lien entre ce que l’oreille perçoit et ce que le corps peut faire en chantant, par exemple avec le travail mené par Daïnouri Choque. Ce travail s’est prolongé sur le lien voix/corps dans une expérience de mise en espace avec Alain Maucci. Puis Marie-Pierre Labrune nous a aidés à faire le lien entre le corps et l’écoute. Récemment Claire Simard de la compagnie dijonnaise « L’éclaircie » nous a aidé à mettre en scène nos concerts. L’an dernier c’est le brésilien Eduardo Lopes qui nous a formé à la méthode rythmique « O Passo ».

Suivez-nous sur :