Histoire de… Angeline, généticienne

Découvrir la cause d’une maladie, c’est pouvoir apporter un début de réponse aux familles malades, mais aussi mieux comprendre le fonctionnement de l’organisme, et parfois mieux le soigner » Ainsi débute l’histoire d’Ange-Line Bruel, jeune chercheuse en génétique. Son équipe de recherche,  composée de chercheurs et de médecins, enquête sur l’origine de maladies qui provoquent une ou plusieurs malformations chez le bébé : les maladies génétiques.

Retrouvez vendredi 28 septembre Ange-Line et ses collègues du laboratoire « Génétique des Anomalies du Développement » qui vous raconteront leurs « recherches à la bougie » sur la plateau de l’atheneum de 18 h à 22 h.
L’objectif d’Ange-Line est d’identifier la cause responsable de ces maladies. L’être humain est constitué de milliards de cellules invisibles à l’oeil nu. Dans chaque cellule se trouve l’ADN, une sorte de « dictionnaire » qui décrit chaque partie de la cellule. Chaque « mot », appelé un gène, permet de fabriquer une petite partie du corps humain.

Parfois, il apparait une « faute d’orthographe » dans le gène. Le mot devient incorrect, et le gène est alors abîmé : c’est une mutation. Chaque individu possède des centaines de mutations, mais, parfois elles peuvent être responsables de maladies : c’est ce qu’on appelle les maladies génétiques.

Comment trouve-t-on le gène responsable de certaines maladies ? Quels sont les difficultés ou encore les espoirs ? Venez en discuter avec Ange-Line et ses collègues !

Suivez-nous sur :