Projets

La Chaire participe dans le projet européen RESPONSE (integRatEd Solutions for POsitive eNergy and reSilient CitiEs), financé par le programme H2020 de la Commission Européenne

C’est ambitieux mais pas impossible : l’Europe s’est fixé pour objectif de devenir le premier continent climatiquement neutre d’ici 2050. Les villes européennes se sont engagées sur la voie d’une énergie 100 % renouvelable. Le projet RESPONSE, financé par l’UE, aidera deux villes phares et six villes partenaires en Europe à créer des blocs et des quartiers à énergie positive. Plus précisément, il visera à atteindre une pénétration des systèmes locaux d’énergie renouvelable de 11,2 GWh/an, des économies d’énergie de 3 090 MWh/an et une réduction des émissions de 9 799 tonnes d’équivalent CO2/an dans les quartiers des deux villes-phare. L’accent sera mis sur les systèmes de chauffage et de refroidissement, l’optimisation des flux d’énergie grâce à de nouveaux systèmes de stockage et la liaison avec les applications existantes et d’autres infrastructures numériques.

Le projet porté par EIFER et auquel participent Dijon Métropole et UBFC regroupe plus de cinquante partenaires européens avec l’ambition de développer des solutions innovantes visant à agir sur la production et la consommation d’énergie en milieu urbain. A cette fin, les opérateurs privés et publics créeront un « lac de données » permettant la mise en commun, le traitement et la réutilisation de données collectées par chacun d’eux.

La chaire Smart City et gouvernance de la donnée est chargée de la production d’un rapport sur les enjeux juridiques de la mise en place de ce système de partage de donnée entre opérateurs privés et publics.

Contacts pour le WP3.2 : Maximilien LANNA, post-doctorant et Emmanuel PY, Maître de conférence

Lien vers le site du projet RESPONSE

Lien vers la présentation du projet par Dijon Métropole

Suivez-nous sur :